Retour à la liste

Passages entre terre et mer

Gué de Boëde

L’île de Boëde est accessible à marée basse par un gué situé au sud du village de Cadouarn. Aujourd’hui comme hier, mieux vaut suivre parfaitement la chaussée pour ne pas risquer de s’enfoncer dans la vase.

Aux 18e et au 19e siècles, il est très emprunté par les habitants des villages alentours qui cultivent des terres sur l’île et par leurs charrettes. De la fin du 18e siècle aux années 1880, une famille de paysans vit même sur l’île. A la fin du 19e siècle, l’ostréiculture a remplacé l’agriculture sur Boëde et le gué permet désormais d’accéder aux chantiers ostréicoles.

En 1905, la préfecture du Morbihan autorise l’utilisation des pierres du Pont Lisse pour réparer la chaussée de la digue. Aujourd’hui, les pierres de taille ont été remplacées par des gravillons et des tuyaux de ciment.

Sources : Inventaire du patrimoine maritime de Séné réalisé en 2008 par le laboratoire Géomer (disponible sur http://patrimoine.bzh).

A voir aussi

Tour de Ténéro

Située à l’extrémité sud de l’île de Boëde, la tour de Ténéro, aussi appelée «…