Distreiñ d’ar roll

Istoer an halen

Kazarn ar Pevar Avel

En 1806, Napoléon 1er rétablit l’impôt sur le sel. La Bretagne, jusqu’alors exempte de cette taxe, doit entièrement mettre en place un service des douanes. La caserne des Quatre-Vents est construite en 1809 pour loger les familles des douaniers. C’est l’une des plus importantes de la commune, elle accueille en 1840 une quarantaine de personnes. On y trouve le bureau du receveur, l’agent administratif chargé de la collecte de l’impôt sur l’ensemble de Séné.

Avec le recul de l’activité salicole, la caserne ne compte plus qu’une vingtaine de résidents à la fin du 19e siècle. En 1936, elle est vendue à un abbé, Henri Viot, qui en fait une colonie de vacances. Celle-ci accueille des enfants jusque dans les années 1980, période à laquelle elle devient une habitation privée.

Très peu modifiée depuis sa construction, elle est la seule caserne de douaniers encore visible sur la commune aujourd’hui.

Sources : Séné d’hier et d’aujourd’hui de Camille Rollando (1996) et inventaire du patrimoine maritime de Séné réalisé en 2008 par le laboratoire Géomer (disponible sur http://patrimoine.bzh).

Lettre d'un douanier au 19e siècle

D'après « Le Pays de Séné » d’Emile Morin (1995).

Da vout gwelet ivez