Distreiñ d’ar roll

Ar festoù e Sine

Pardon Sant-Laorañs

Bien que le saint soit normalement célébré le 10 août, à Séné, le pardon de Saint-Laurent a lieu traditionnellement le troisième dimanche de septembre. Attesté depuis le début du 19e siècle, il se déroulait alors en même temps que la grande foire du village. C’était l’une des plus importantes de la région avec un grand marché d’animaux mais aussi des manèges, une buvette, des expositions d’outils… Paysans et citadins y venaient nombreux.

Autrefois, pour soigner les furoncles, populairement surnommés « clous », on invoquait saint Laurent, martyr romain du 3e siècle, lui-même tué par le supplice du feu. Lors du pardon de la chapelle, les habitants du village vendaient ainsi aux fidèles de véritables clous. Les fonds recueillis étaient ensuite reversés à la paroisse.

Après la Seconde Guerre mondiale, le pardon de Saint-Laurent disparait progressivement. Il est relancé dans les années 1970 grâce à la création de l’Amicale des quartiers de Saint-Laurent, qui a pour mission d’entretenir la chapelle et d’animer le village. Le pardon est encore bien vivant aujourd’hui. Outre la messe et la procession, c’est l’occasion d’une grande fête populaire avec repas, musique, danses et jeux traditionnels.

Sources : Article « Aux confins de Vannes et Séné » extrait du bulletin n°36 des Amis de Vannes (2011) et habitants de Séné.

« Aux confins de Vannes et Séné »

Article extrait du bulletin n°56 des Amis de Vannes (2011) qui traite, entre autres, du pardon de Saint-Laurent.

Da vout gwelet ivez